Église Saint-Martin (Saint-Martin-de-Bonfossé)

De Wikimanche

Église de Saint-Martin-de-Bonfossé.

L'église Saint-Martin de Saint-Martin-de-Bonfossé est un édifice catholique de la Manche.

D'architecture gothique, l'église est bâtie à la fin du 13e siècle ou au début du 14e siècle, puis modifiée au 16e et au 18e siècle.

Le clocher, situé hors œuvre au nord de la nef, est raidi par de puissants contreforts qui rappellent encore la tradition romane. Il est restauré au 16e siècle et en 1845.

Le porche, dont le décor peint est devenu peu lisible, date vraisemblablement du début du 17e siècle.

Le doublement du chœur par la construction de la chapelle Saint-Michel fut peut-être réalisé dès le milieu du 16e siècle, mais les travaux les plus importants sont effectués à l'extrême fin du 16e ou au début du 17e siècle pour le seigneur de Bonfossé, Roulland de Gourfaleur et son épouse Marie de Rabondange, décédée en 1613, dont les initiales sont gravées sur le claveau central de la porte menant au clocher.

Les deux arcades qui ouvrent sur le chœur reposent sur un pilier central de plan carré, creusé d'une niche sur chacune de ses faces. On peut proposer d'en attribuer la conception à François Gabriel, architecte du maréchal de Matignon dont Nicolas Ameline, curé de Saint-Martin de 1595 à 1611, était le chapelain. L'emploi du poudingue de Troisgots appareillé en bossage présente une analogie certaine avec les réalisations de cet artiste aux châteaux de Torigni-sur- Vire et de Canisy, où il est présent avant 1588 et encore en 1611. Par ailleurs, cette chapelle possède un très rare exemple d'autel de la fin de la Renaissance orné des armoiries de l'abbaye du Mont-Saint-Michel.

Le 18e siècle est magnifiquement représenté dans le chœur de cette église avec son maître-autel surmonté d'un tabernacle rocaille au décor foisonnant et son imposant baldaquin. Le curé Nicolas Rondel et Denis Courtin, seigneur de la Briendière, en furent les donateurs. L'ensemble, en bois peint et doré, est exécuté en 1747 par Nicolas Pinel de la Croix et son fils, Pinel du Hamel, sculpteurs à Chevry, à qui l'on doit également les statues de saint Martin et saint Nicolas [1]

L'église est inscrite aux Monuments historiques par arrêté du 21 décembre 1994. L'ensemble maître-autel-retable-tabernacle-statues avec baldaquin et gradin, du 18e, est classé à titre d'objet.

Notes et références

  1. Le Patrimoine religieux du canton de Canisy, collection Itinéraires du patrimoine, septembre 1999, DRAC de Basse-Normandie à l'initiative de la Communauté de communes du canton de Canisy.

Lien interne

Lien externe