Église Saint-Germain (Saint-Germain-le-Gaillard)

De Wikimanche

Vue du sud-ouest
Le portail.
L'église et le monument aux morts.

L'église Saint-Germain de Saint-Germain-le-Gaillard est un édifice catholique de la Manche.

Église dédiée à Saint Germain d'Auxerre, elle est aujourd'hui rattachée à la nouvelle paroisse Saint-Clair du doyenné de Cherbourg-Hague.

De style roman par ses piliers à chapiteaux qui supportent le clocher datent du 12e siècle. Du côté nord, les arcades en tiers point reposent sur de grosses colonnes cylindriques s'ouvrant sur un bas-côté. Cette partie peut être classée dans le style gothique primitif du 13e siècle. Côté sud, la nef est éclairée par quatre fenêtres en arc brisé. Les larges fenêtres du bas-côté en anse de panier ont été réalisées vers 1760 lorsqu’on a doublé la largeur du bas-côté.

L’église possède plusieurs inscriptions lapidaires ; certaines viendraient de la chapelle du prieuré Sainte-Marguerite. Parmi ces inscriptions :

  • une au nom de Richard de la Rue, inhumé le 19 septembre, mais sans inscription de l’année,
  • une au nom d’Anne Le Prévost, datée du 5 décembre 1595,
  • une en français et écriture gothique du 16e siècle, qui présente un rose gravée en relief. Ce motif de rose est également répété deux fois dans le texte, ainsi qu’un carré étoilé,
  • une au nom de Barthole Desplains, prêtre, décédé le 27 juillet 1614,

L'église est classée au titre des monuments historiques par arrêté du 1er août 1966[1].

L’église recèle de nombreuses statues en calcaire dont une Vierge assise à l’Enfant du dernier quart du 14e siècle de 114 cm de haut, portant sur le socle une inscription latine gravée en caractères gothiques : Ave gracia plena d (omi) n (u) s tecum, classée monument historique à titre d'objets le 30 octobre 1944[2].

Elle est entourée à sa gauche par une sainte Marthe à la Tarasque de 84 cm de hauteur, sur 29,5 cm de large et 19 cm de profondeur, datée de la fin 15e/début 16e siècles, classée à la même date[3], et à sa droite par une Éducation de la Vierge de la même période (groupe calcaire polychromé et badigeonné de 88 cm de haut sur 32,5 de large et 20 de profondeur, figurant sainte Anne avec Marie et classée le 21 novembre 1981[4]. Le même jour est classé un saint François d'Assise en calcaire badigeonné, de 69 cm sur 18, du 16e siècle[5].

Notes et références

  1. « Notice n°PA00110570 », base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture (voir en ligne)..
  2. « Notice n°PM50000975 », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture (voir en ligne).
  3. « Notice n°PM50000974 », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture (voir en ligne).
  4. « Notice n°PM50000976 », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture (voir en ligne).
  5. « Notice n°PM50000977 », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture (voir en ligne).

Liens internes

Lien externe