Église Notre-Dame (Genêts)

De Wikimanche

L'église et son cimetière.

L'église Notre-Dame de Genêts est un édifice catholique de la Manche.

C'est le seul monument qui témoigne du passé glorieux de Genêts.

Histoire

Le grand abbé bâtisseur du Mont-Saint-Michel, Robert de Torigni, rebâtit l'église à l'emplacement d'un sanctuaire primitif. Il la fait consacrer en 1157[1].

Elle est dédiée à Notre-Dame, saint Sébastien [1], puis en 1178 à sainte Anne [2].

De l'époque romane, datent le transept et la tour carrée, autrefois surmontée d'une flèche de pierre détruite par la foudre au 16e siècle[1].

Lors de la guerre de Cent Ans, en 1356, les Anglais brûlent l'église qui souffre encore en 1562 du pillage des huguenots pendant les guerres de religion. Les abbés restaurent l'édifice. La tour romane est alors surélevée d'un tiers de sa hauteur et coiffée d'une toiture en bâtière[1]. Le porche sud bordé de bancs de pierre date de la même époque.

La nef datant du 15e est très remaniée au 18e.

Description

Peinte par Maurice Utrillo.

L'église cumule les styles roman et gothique de son origine au 12e siècle en passant par le 14e et sa dernière grande restauration au 18e siècle [3].

L'édifice est composé d’une large nef charpentée, d’un transept à bras saillants (12e) et d’un chœur à chevet plat de trois travées[3]. La première travée du chœur ouvre au nord et au sud sur deux chapelles.

Le clocher est une tour massive surmontée d’un toit en bâtière, daté du 16e siècle, avec balustre de pierre (sur la croisée) [3].

Le maître-autel à baldaquin est de style baroque [3].

Vue du nord-est.

Groupes sculptés du 17e [3]. Vierge à l'enfant du 14 e [3].

L'église et le cimetière qui l'entoure sont classés monument historique depuis 1959 [4].

Elle est peinte par Maurice Utrillo.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Marie Lebert, L'art roman dans la baie du Mont-Saint-Michel, Genêts, 2006 (lire en ligne).
  2. AGEB, Les trésors de notre église, document pour la visite de l'église de Genêts.
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3, 3,4 et 3,5 Michel de la Torre, 50. Manche - L'Art et la nature de ses 599 communes, éd. Nathan, 1985.
  4. Notice n° PA00110407, base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.

Liens internes

Géolocalisation

48°41′6.62″N 1°28′42.11″O / 48.6851722, -1.4783639