Église Notre-Dame (Bricquebec)

De Wikimanche

L'église Notre-Dame.

L'église Notre-Dame de l'Annonciation est un édifice catholique de la Manche, situé à Bricquebec.

Histoire

Lorsqu'elle commence à subir les dommages du temps, la première église Notre-Dame, construite au début du Xe siècle près du croisement des routes menant vers Saint-Sauveur et Carentan, n'est pas réparée : on la remplace carrément par une autre, un peu plus loin.

Mais le projet ne va pas sans difficultés car l'argent manque. La construction du nouvel édifice doit beaucoup au curé d'alors, l'abbé Paul Lebreton (1891-1906). Non seulement, il offre le terrain, mais il contribue financièrement à la construction.

La conception est confiée à l'architecte départemental Pillioud, qui lui donne un style néo-gothique et un plan en croix latine. Prévu initialement en grès, le parement est en calcaire à l'initiative du curé qui finance également la construction de la chapelle d'axe, dite « circata ». La première pierre est posée par dom Vital Lehodey, abbé de la Trappe, le 5 juin 1897 [1] [2]. Les travaux sont confiés à l'entreprise des frères Depoux. L'église est consacrée le 25 avril 1899 et bénie le 29 avril 1900.

Description

La nef.

L'église Notre-Dame est dotée d'une nef de cinq travées à collatéraux et d'un chœur à déambulatoire et chapelles rayonnantes. Une tour-porche agrémente sa façade.

Le calcaire et les vitraux en grisaille donnent une grande clarté à l'ensemble.

Mobilier

Elle possède un riche mobilier[3] :

  • un groupe sculpté en calcaire polychrome, représentant saint Roch (environ 1,1 m) avec l'ange, son chien, et saint Côme (environ 63 cm), est classé monuments historiques au titre objet depuis le 5 février 1970. Réalisé durant le premier quart du 16e siècle sous le règne de Louis XII (1498-1515), il se trouvait sur la fontaine Saint-Roch jusqu'en 1978 ;
  • un calice (hauteur = 23 cm ; diamètre de la coupe = 7,8 ; diamètre de la base = 13,2) et une patène (diamètre = 13,7 cm), tous deux en argent poinçonnés aux initiales JCF avec marteau, deux points, et une fleur de lys et l'inscription M. T. CLAST(on) P(rètre) sur la base, a été classé le 22 juillet 1977 ;
  • un bas-relief Renaissance en chêne représentant La Prédication de saint Jean-Baptiste dans le désert de 123,5 cm sur 63,5, a été classé le 22 juillet 1977 ;
  • un chasuble (110 x 73,5 cm), 2 dalmatiques (105,5 x 79 cm), 2 étoles (103 x 25,5 cm), 3 manipules (48 x 25,5 cm), un voile de calice (58,5 x 57 cm), une bourse de corporal (20,5 x 26,5 cm), en soie blanche brodée d'or, ont été classés le 22 juillet 1977. Ces ornements portent les armes du général Jean Le Marois qui en a fait don à l'église après les avoir ramenés de Rome en 1812-1813, ville dont il était gouverneur ;
  • Le Sauveur tenant le globe du Monde, peinture à l'huile sur panneau de bois de 74 cm sur 71,5, portant l'inscription : AU NOM DE M(onsieu)R LE CO(m)TE NAPOLEON DE BRICQUEVILLE A L'EGLISE DE BRICQUEBEC 1863, est classé le 28 mars 1980.

Administration

Adresse : 51, rue du 11-Novembre
50260 Bricquebec

Notes et références

  1. Base Mérimée, ministère de la Culture (lire en ligne). ; Observatoire du patrimoine religieux, site internet, consulté le 10 décembre 2017 (lire en ligne).
  2. En 1898 selon Jacques Blin, Cent ans d'histoire du canton de Bricquebec 1899-1999, Impr. Saint-Roch, Bricquebec, 1999.
  3. Base Palissy, ministère de la Culture.

Liens internes

Lien externe

  • Notice n°IA50000048, base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.